Aujourd'hui je bosse

Publié le par Charlottina

Aujourd'hui est un jour particulier: je n'ai pas de copies à corriger. Cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps. J'ai beau farfouiller dans mon sac, pas un contrôle, pas une petite interro à corriger. Ca veut dire qu'aujourd'hui je vais pouvoir préparer des cours, et faire juste ça. Comme ça, je vais (waow, j'ose à peine le dire) prendre de l'avance. En plus vu le temps qu'il fait dehors, je repousse à samedi mon envie d'aller faire du shopping, et je consacre ma journée à mes élèves.

Hier à 13h, nous avons eu une réunion sur la note de vie scolaire. Beaucoup de points de vue, je me suis faite rembarrer par des vieux collègues (une collègue surtout, qui nous ressort les textes officiels de matusalem, la Déclaration des Droits de l'Enfant, et bla bla bla), et je me suis barrée avant la fin car je devais voir des parents d'élèves. Résultat: boïcote de la note de vie scolaire, en tout cas au premier trimestre car elle est trop floue, qu'il ne faut pas tout ramener à une note, que ça fait trop de boulot aux profs et que de toute façon comme ça vient du Ministère c'est forcément pour faire chier les profs. En tout cas moi ça m'intéresse de savoir comment vous fonctionnez dans vos établissements.

De 15h à 16h30, j'accompagnais un groupe de deux classes (en fait la 6è4 que j'ai de 15h à 16h, et la 6è2 que j'ai de 16h à 17h, mais les deux réunies en un groupe de plus de 40 élèves) à une activité de sécurité routière. La collègue en charge de la 6è2 de 15 à 16 me laisse tomber, elle veut pas rester voir ça (un film sur les accidents de la route - son mari est décédé il y a 6 mois dans un accident de voiture, je comprends qu'elle veuille pas rester). Donc je reste seule avec les 42 élèves. Celle en charge de la 6è4 de 16 à 17 ne se pointe même pas. Après l'intervention et alors que je ramène seule les élèves dans leurs classes, on la croise qui me dit "p'tain, qu'est-ce que je vais leur faire faire en 1/4 d'heure?!?!" Bref, à 17h, je la retrouve en salle des profs, et je lui dis: "T'avais pas de mot dans ton casier comme quoi on devait amener les gamins à cette sortie?" "Non, et puis de toute façon je les aurais pas amenés, c'est pas aux profs de faire ça". Ben ouais, mais en attendant Bibi elle avait plus de voix après avoir rappelé à l'ordre les élèves pendant près de 2 heures.

Quelle belle journée !! Ils me saoûlent les collègues dans cet établissement ...

Commenter cet article

Nnéotit 06/12/2006 14:12

et j'ajoute que c'est à cause de cette minorité de profs qu'on doit sans arrêt justifier le fait qu'on bosse plus de 18 heures... à moi aussi ça me saoule les profs qui disent non à tout sous prétexte que c'est la direction ou le ministère qui prend l'initiative de... pas étonnante la réputation qu'a notre métier...
bisous à toi