Me duele la cabeza (2)

Publié le par Charlottina

Je suis donc allée voir le médecin mercredi soir. Je fais des céphalées de tension, ça veut dire que les muscles de mon crâne se contractent trop. C'est pour ça que j'ai l'impression d'avoir la boîte crânienne qui va exploser. Mercredi soir j'ai d'ailleurs cru que jamais je n'arriverais à faire ces 2 derniers jours. Je suis rentrée en larmes, fatiguée nerveusement et déçue que le médecin ne m'ait pas arrêtée pour ces deux jours, car vraiment je ne me voyais pas faire la route et assurer toutes ces heures de cours. Mon homme m'a dit que si le lendemain ça n'allait pas mieux, et bien on le rappellerai et on lui dirait de m'arrêter. Mais je me disais que s'il ne m'avait pas arrêté, c'est qu'il pensait que je pouvais aller bosser, donc j'ai préparé mon sac et mes affaires, et j'ai aussi pensé à Marie qui bien souvent allait bosser dans un état qui semblait bien pire que le mien.

Finalement ces deux jours sont passés tant bien que mal, et là en rentrant j'ai dit à mon homme que j'étais contente de m'être forcée à aller bosser, que c'était cool que j'ai tenu le coup, que finalement j'avais réussi à faire cours et que c'était l'essentiel.

Ce week-end, je vais me reposer, prendre soin de moi et de ma tête. Demain nous allons faire le sapin (wouais !!!) et peut-être que là je ressentirai enfin l'esprit de Noël. Là mon homme est parti au foot, et je crois que, comme chaque vendredi, il n'y a pas grand chose à la télé. Je ne vais pas passer des heures sur l'ordi, mal de tête oblige. Allez, petit sondage du début de week-end:

Vous faites quoi, vous, le vendredi soir?

Lundi je ne bosse pas. J'ai expliqué à mes élèves pourquoi je faisais grève, et ils ont tous très bien compris que c'était une très bonne raison. J'aime bien leur dire pourquoi il y a grève, au moins ils rentrent chez eux et expliquent à leurs parents mes raisons, ça évite à ces derniers de penser que "les profs sont tous des fainéants qui ne pensent qu'à faire grève". Je rappelle à ceux qui ne le savent pas qu'un prof qui fait grève n'est pas payé, et que s'il a une conscience professionnelle (comme moi), il fait grève quand il estime que les raisons sont valables. Et là elles le sont. Pour plus d'info, cliquez ici. (ouais je sais depuis que j'ai découvert - toute seule comme une grande !! - comment on fait des liens, j'en mets partout !!).

Sur ce, je file me préparer à manger et me mettre devant la téloche. L'appart est tout propre, la vaisselle est faite, vive mon homme qui depuis un mois fait tout le vendredi midi pour que je n'ai plus rien à faire le week-end (plus rien? et le repassage? et mes cours? et les plats que je prépare parce qu'il adore ce que je cuisine? et les mille et un petits trucs à trier, classer, ranger? Non, je plaisante, c'est un chou et moi je m'impose trop de chose, d'ailleurs mon crâne à la limite de la surchauffe est là pour me le rappeler ...). Allez, je file faire un tour sur vos blogs.

Bises à tous ! Et bon week-end !

Publié dans Moi

Commenter cet article